Archives pour la catégorie Nouveautés

Mix photos d’hybrides personnels (Mai-Juin)

Bonjour à toutes et tous,

Comme d’habitude j’ai énormément de retard pour trier et publier mes photos… Mais voici un mix d’hybrides ou de cultivars personnels en Mai-Juin. De nouvelles séries de photos arriveront rapidement, notamment avec des observations de plantes carnivores directement dans leur milieu naturel !

Sarracenia x « Adye », pas bien en forme cette année car j’ai divisé mes pieds mères…

Sarracenia x « Angine »

Sarracenia x « Dantadelle » qui montre une belle coloration cette année mais peu de pièges difformes !
Toujours x « Dantadelle » mais poussant à l’extérieur

Sarracenia x « Elvis Presley »

HNP2015B – Sarracenia x moorei – leucophylla « giant » x flava « Slack’s maxima ». Deux clones qui me plaisent bien.

HP2013B – Sarracenia (x moorei) x « HNI12 ». J’aime tout particulièrement ce clone très différents des autres de part sa coloration complètement verte pomme et sa forme assez intrigante.

Voici maintenant quelques clones intéressants d’une grosse série d’hybridation semé en 2015, attention, il y a quelques pépites !

HP2015#6 – Sarracenia « HNI12 » x flava « Claret » – J’aime beaucoup certains clones de cette hybridation qui ont tendance à bien se colorer de rouge mais aussi avec des pièges assez large comme leur mère.

HNP2015#5 – Sarracenia « HNI12 » x « Adye » – Littéralement le meilleur croisement de cette année 2015, regardez la variation qu’il existe entre les plantules. Certaines sont extrêmement noires comme la première, d’autres ont des veines inversées, l’opercule blanc …

HP2015#7 – Sarracenia « Bella » x « Rubis rare » – Cette hybridation est aussi très intéressante et a fait ressortir quelques jolis spécimens !

HP2015#9 – Sarracenia (x moorei) x (x mitcheliana) – Les deux parents étant relativement verts (surtout le x moorei), toute la descendance l’est aussi. Ce clone est le plus vigoureux et le premier (l’unique pour le moment) a avoir été sélectionné. L’opercule semble très blanc et j’espère qu’il gardera cette caractéristique.

HP2015#7 – Sarracenia flava var cuprea x « Amphibien » – Je crois qu’il ne peut pas rogner sa paternité évidente avec S. x « Amphibien » ! Toutes les plantules sont assez semblables et je n’en garderai qu’une ou deux qui sont les plus vigoureuses.

C’est tout pour cette fois, si certains de ces hybrides vous intéressent, n’hésitez pas à me contacter. Enjoy !

Les autres plantes du jardin

Voici le dernier article des plantes non carnivores du jardin familial avec, en vrac, des photos des différents massifs ainsi que du potager !

N’hésitez pas à regarder les deux articles complétant celui-ci :

Enjoy !

La rocaille, 5 ans après sa création

Bonjour !

Nous poursuivons les articles sur les plantes non carnivores du jardin familial avec cet article qui regroupe les photos des plantes de la rocaille, qui se porte elle aussi à merveille. N’hésitez pas à regarder l’article précédent qui porte sur les plantes de la mare qui a été mise en place en même temps, il y a de ça 5 ans.

 

rocaille printemps 2018 (6)

rocaille printemps 2018 (5)


Enjoy !

Des nouvelles de la mare, 5 ans après sa création

Bonjour à toutes et tous,

Je n’avais pas fait d’articles sur la mare et ses plantes depuis longtemps donc voici une petite mise à jour. La mare se porte toujours aussi bien, après 5 ans. Le système est très stable, les plantes qui avaient tendance à envahir et dominer sont maintenant bien stabilisées et plusieurs plantes sauvages de milieux humides sont venues naturellement coloniser la partie marécageuse ! 

Il n’y a pas de problèmes d’algues malgré la présence involontaire d’un poisson et de quelques grenouilles. Il n’y a pourtant aucun système de filtration ou de brassage de l’eau.

Voici donc tout un tas de photos en vrac des différentes espèces peuplant la mare. Si j’ai le temps et la possibilité, j’aimerais beaucoup faire un inventaire des plantes que l’on y retrouve car la diversité est incroyable pour une zone si petite !


Plusieurs populations de Pinguicula alpina in situ en Vanoise (73) en photo !

Bonjour à toutes et tous,

Il y a quelques semaines (1 et 2 Juin 2019), je suis allé dans le parc de la Vanoise pour aller observer des populations de Pinguicula que je suis depuis plusieurs années. D’habitude je me rends plus tard sur ces sites et donc je n’avais pas eu l’occasion d’observer Pinguicula alpina en fleur depuis des années. Je vous présente ici des photos de plusieurs populations de P. alpina observés dans la nature !

Attention les images peuvent mettre du temps à charger car elles sont téléchargées en bonne qualité et sont donc plutôt lourdes. Vous pouvez toujours cliquer sur les images pour les afficher en plein écran et profiter de cette qualité (clique droit, ouvrir l’image dans un nouvel onglet).

La première population se trouve au bord d’un ruisseau de montagne, entretenu, et dont la végétation aux alentours est fauchée une fois par an. Le milieu est donc un peu perturbé mais maintenu très ouvert ce qui semble plaire aux grassettes. Dans cette zone, il y a plus de P. vulgaris (qui n’était alors pas encore en fleur car elle fleurit plus tardivement) que de P. alpina.

P. alpina et P. vulgaris poussant avec Primula farinosa
Pinguicula vulgaris n’est pas encore en fleur

À peine plus en amont sur le ruisseau, une zone plus à l’ombre accueille une grosse population. Le milieu est plus humide, surtout en cette période de l’année.

Pinguicula alpina pousse dans des zones très humides

Le site est plus à l’ombre que la première population mais ici, P. alpina semble être dominante. Elles sont abritées par des pins (diverses espèces Pinus sylvestris, Pinus mugo et quelques épicéas à proximité). Les feuilles étaient complètement recouvertes de graminées mortes durant l’hiver, la rosette est donc très abritée de la lumière directe. Voici plusieurs macros des fleurs.

Seules les fleurs émergent de l’épaisse couche de graminées mortes durant l’hiver
On voit bien le milieu très ouvert sur cette photo. Néanmoins, cette population pousse plutôt à l’ombre au milieu d’un champs.

Un plus loin sur le même versant de la montagne, une nouvelle population en pleine forme au bord d’un ruisseau ombragé.

Toujours en compagnie des primevères

Enfin après quelques heures de marche, une énorme population de plusieurs mètres carrés en plein floraison ! Chaque point blanc sur ces photos représente des fleurs de P. alpina. C’est la première fois que je vois autant de fleurs de grassette !

Enfin, d’autres plantes rencontrées sur le retour dans des habitats similaires. P. alpina peut être abondante par endroits et semble préférer des zones très humides, plutôt perturbées mais toujours un peu à l’ombre.

J’ai plusieurs fois observé de petits insectes à l’intérieur de la fleur, comme sur cette photo.

Un petit paysage durant la randonnée

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est B7GsUadixAPTxX4eNfmQjE90fFHH8HrH1YXndXTN.jpeg

Enjoy !

Hybrides au printemps 2019

Voici quelques hybrides issus de semis et de croisements personnels ou non. La plupart ont été semé en 2015 et commencent donc à montrer leur plein potentiel…. Les photos étant un peu vieilles, certaines plantes ne sont pas encore bien colorées.

HNP2015B – leucophylla « giant » x flava « maxima ». Un futur géant ! Plusieurs plantes de ce type seront disponibles à la vente sous peu
HNP2018B – Un flava var maxima (semble-t-il) particulièrement élégant qui ne provient pas de mes propres semis mais de ceux d’un ami. Cette plante est tout simplement mon coup de coeur du moment et petit bonus, le nectar sent le vin blanc…..

Quelques hybrides personnels aléatoires, photos d’Avril à Mai.

HP2015#3 – « Bella » x « rubis rare ». Un hybride semé en 2015 lance deux fleurs en 2019, bon record !
HP2015#4 – HNI12 x L05 – leucophylla « green giant »
HP2015#5 – HNI12 x « Adye » – Un hybride aux veines inversées et à la fleur particulière 🙂
HP2015#5
HP2015#5
HP2015#3 – « Bella » x « Rubis rare »
HP2015#6 – HNI12 x flava « Claret »

Enfin, deux hybrides frères très similaires avec un gros potentiel ! HP2015#5 HNI12 x « Adye »

Enjoy !

In situ à l’Allondon en Suisse

Bonjour, voici un court article de photos en vrac d’une sortie scientifique avec des étudiants de l’université de Genève. La sortie datant de début Mai (lorsqu’il faisait encore plutôt froid), beaucoup d’espèces d’orchidées n’étaient pas encore en fleur, je pense notamment aux Ophrys que nous avons cherché toute la journée sans succès… Bientôt quelques articles de rencontres avec des carnivores in situ !

dianthus sp
Anacamptis morio, forme albinos
Libelloides coccajus
Neotina ustulata
Anacamptis morio forme hypochrome
Orchis simia
Orchis militaris

Enjoy !