Missions scientifiques en Bolivie (Salar d’Uyuni, Sur Lipez), résumé et paysages

Bonjour à tous !

Je suis enfin de retour à la civilisation après une mission scientifique en Bolivie dans la région du Sur Lipez et du Salar d’Uyuni dont le but était d’y étudier la végétation. Concentrons-nous tout d’abord sur le Sur Lipez.

 

Cette région est située à la limite Sud de la Bolivie, sous le salar d’Uyuni et est considérée comme un désert d’altitude. Il ne pleut pratiquement jamais et l’altitude oscille entre 4300m et 5000m (oui vous avez bien lu). Les conditions climatiques sont très difficiles pour les végétaux, il fait entre -10°C et -20°C la nuit, environ 50°C en plein soleil la journée, il y a beaucoup de vent, d’irradiation solaire et les rares points d’eau sont des lagunes chargées en sels volcaniques. En gros, pour résumer, les paysages ressemblent beaucoup à Mars, un désert rouge parsemé de volcans.

Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

Quelques lagunes
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

La laguna colorada tient son nom de la couleur rouge de son eau
Hebergeur d'image

Malgré des conditions climatiques très difficiles, nous avons eu l’honneur de rencontrer le « Suri » (Rhea pennata), un animal très rare et en voie de disparition car chassé pour sa viande et ses œufs.
Hebergeur d'image

La Vigogne ( Vicugna vicugna), qui est l’ancêtre sauvage du lama, qui a lui aussi été beaucoup chassé pour sa fourrure la plus fine (et la plus chère) de la planète.
Hebergeur d'image

Un renard andin (Lycalopex culpaeus) curieux est aussi venu nous rendre une petite visite (au centre de la photo).
Hebergeur d'image

Durant cette première partie de mission, nous avons campé pendant une semaine dans cette magnifique région et y avons étudié la végétation et les patron de facilitation plantes-plantes (qui fera l’objet d’un prochain article).
Hebergeur d'image

Au milieu de la semaine, nous avons effectué l’ascension du volcan Licancabur, culminant à 5920m, très haut pour une première expérience d’alpinisme ! Le manque d’oxygène et la différence de pression rendent la montée très difficile et il nous faut environ 5h30 pour monter 1200m, nous sommes en effet partis d’environ 4700m, plus ou moins la hauteur du Mont Blanc. Au pied de ce majestueux volcan, la laguna verde dont l’eau turquoise paraît irréelle.
Hebergeur d'image

Alors que la montée s’est relativement bien passée, la descente a été plus difficile. Une autre étudiante qui nous accompagnait s’est fait une sale entorse quelques mètres après le début de la descente. Evidemment, il n’y a pas de secours dans cette région reculée et sauvage de la Bolivie, encore moins au sommet d’uh volcan. Il nous a donc fallu 6h pour redescendre, matraqués par l’altitude, et son Soroche (le mal de l’altitude), inévitable à cette hauteur. On se rappellera tout de même surtout de la vue éblouissante au sommet du Licancabur qui était jadis un lieu sacré pour des rituels Quechuas.
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

Le lac au centre du cratère, un des plus hauts lacs du monde.
Hebergeur d'image

L’équipe qui a réussi l’ascension !
Hebergeur d'image

 

 

La deuxième partie de la mission (environ 10 jours) était au salar d’Uyuni afin d’y étudier le fonctionnement des écosystèmes. Voici quelques photos des paysages dont je ne me lasserai jamais.
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

Le volcan mama Tunupa :
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

Un levé de soleil sur le salar… Je ne sais pas si le désert de sel affecte les couleurs ou la luminosité, mais je n’ai jamais vu de levé ou de couché de soleil aussi beau.
Hebergeur d'image

En revanche, à cette époque de l’année, le salar a beau être magnifique, il est aussi dangereux. L’accumulation d’eau de la période « humide » (parce qu’il ne pleut au final qu’environ 200mm d’eau par an) fragilise la croûte de sel. L’eau se mélange alors avec de la boue argileuse salée et ce cocktail est parfait pour s’embourber… Et c’est exactement ce qui nous est arrivé. Nous avons passé 24h à sortir la voiture embourbée sur la plage d’une des îles que l’on étudiait ! Par chance nous avions de quoi manger, boire et passer la nuit sur le salar.
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

 

 

En Bonus, une petite vidéo résumant nos aventures !

 

 

Bientôt de nouveaux articles & photos sur cette mission incroyable, mais aussi des plantes carnivores de la collection qui commence doucement à se réveiller… Pour rappel, Phagophytos sera présent à la foire au plante du lac d’Aiguebelette en Savoie (73) pour une exposition-vente le weekend du 23-24 Avril, n’hésitez pas à réserver vos plantes et/ou à passer me voir !

Hebergeur d'image

 

Enjoy !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Missions scientifiques en Bolivie (Salar d’Uyuni, Sur Lipez), résumé et paysages »

  1. Ping : Phagophytos fête ses deux ans !! | PhagoPhytos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s