Pinguicula sauvages et écologie (Juillet 2020)

Bonjour à toutes et à tous,

En attendant de pouvoir prendre des photos de ma collection qui peine à se réveiller avec cet hiver qui n’en finit plus, je vous propose de voyager un petit peu avec cette série de photos de Pinguicula sauvages que j’observe et suis depuis une bonne dizaine d’années dans les Alpes savoyardes. Ces clichés ont été pris en Juillet 2020 et je ne les avais jamais posté, il était temps de remédier à ça !

Pinguicula vulgaris, qui pousse au bord d’un ruisseau, plutôt à l’ombre des grands conifères

pinguicula vulgaris juillet 2020 (5)
pinguicula vulgaris juillet 2020 (4)
pinguicula vulgaris juillet 2020 (3)
pinguicula vulgaris juillet 2020 (2)
pinguicula vulgaris juillet 2020 (1)

Pinguicula vulgaris f bicolor. Probablement ma plante préférée, les fleurs sont légèrement plus grandes que P. vulgaris type et le dégradé de blanc-violet-bleu est magnifique. Ces deux populations poussent dans des zones ombragées, parfois en compagnie de P. vulgaris. Une nouvelle fois, des fleurs étaient mutées et possédaient 7 pétales comme c’est le cas depuis plusieurs années maintenant.

pinguicula vulgaris f bicolor juillet 2020 (17)
pinguicula vulgaris f bicolor juillet 2020 (14)
pinguicula vulgaris f bicolor juillet 2020 (13)
pinguicula vulgaris f bicolor juillet 2020 (11)
pinguicula vulgaris f bicolor juillet 2020 (10)
pinguicula vulgaris f bicolor juillet 2020 (9)
pinguicula vulgaris f bicolor juillet 2020 (2)

Les mutants

pinguicula vulgaris f bicolor juillet 2020 (8)
pinguicula vulgaris f bicolor juillet 2020 (7)
pinguicula vulgaris f bicolor juillet 2020 (6)
pinguicula vulgaris f bicolor juillet 2020 (5)

Enfin, Pinguicula alpina qui pousse plutôt dans des zones ensoleillées qui ont parfois l’air plutôt sèches. En effet, certaines populations poussent en dehors des zones humides comme les bords de ruisseaux ou les marais et se retrouvent plutôt au bord des chemins ou dans des éboulis en apparence plutôt secs. Néanmoins, cette espèce étant capable de rapidement boucler son cycle de croissance et de reproduction (c’est la première à fleurir et à grainer), elle profite de l’eau accumulée dans le sol durant l’hiver et n’a donc pas besoin de pousser à proximité des cours d’eau. Les photos ci-dessous ont été prises au même moment que celles des autres taxons à une altitude bien plus importante autour de 2200 mètres, alors que les précédentes poussent plutôt autour de 1700-1900m. Pourtant, vous voyez qu’elles sont déjà en fruit et que la floraison est terminée depuis un bon moment.

pinguicula alpina juillet 2020 (12)
pinguicula alpina juillet 2020 (11)
pinguicula alpina juillet 2020 (10)
pinguicula alpina juillet 2020 (8)
pinguicula alpina juillet 2020 (7)
pinguicula alpina juillet 2020 (5)
pinguicula alpina juillet 2020 (4)
pinguicula alpina juillet 2020 (1)

Ce sera tout pour cette fois, enjoy !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s