3 nouveaux hybrides Phagophytos à découvrir !

Bonjour à toutes et à tous

 

Pour vous souhaitez une bonne et heureuse année 2018, je vous propose de découvrir 3 nouveaux hybrides personnels que je souhaite garder dans ma collection. Les descriptions de ces hybrides sont disponibles dans la page regroupant les hybrides PhagoPhytos, vous pouvez aussi les retrouver ci-dessous !

Sarracenia « Angine »

Sarracenia « Guirlande »

Sarracenia « Mojito »



 

Sarracenia « Angine »

 

Description

  • Déterminer la parenté exacte de cet hybride est difficile car je n’ai effectué aucun suivi. Cette plante a en effet poussé dans un bac depuis de nombreuses années sans que je n’y prête attention, jusqu’à l’année dernière quand j’ai remarqué ses motifs de coloration particuliers. Néanmoins, il a tout l’air d’être issu d’une autopollinisation de Sarracenia x mitcheliana. La plante est robuste et pousse vigoureusement.
  • Les pièges sont relativement classiques pour cet hybride, avec un opercule quelque peu réduit, verts veinés de rouge. Des ocelles blanches apparaissent, surtout au moment de la seconde poussée de croissance. Le plus intéressant est la coloration de la gorge des pièges qui rougit petit à petit jusqu’à devenir rouge vif, comme peint ou laqué, au bout de quelques semaines.

 

Photos

Au moment de l’ouverture, il n’y a qu’une légère coloration rose dans le piège.Hebergeur d'image

Cette coloration gagne ensuite en intensité petit à petitHebergeur d'imageHebergeur d'image

Jusqu’à devenir complètement rougeHebergeur d'imageHebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Photo de la potentielle plante mère, qui avait déjà tendance à rougir au niveau de l’entrée du piège

Hebergeur d'image

 



 

Sarracenia « Guirlande »

Description

  • Vieil hybride produit dans les années 2007-2008, sans parenté exacte connue mais clairement à base de Sarracenia leucophylla. En effet, il a une seconde période de croissance autour du mois d’Août qui est exceptionnel, il produit alors beaucoup de pièges avec des ocelles blanches. La croissance au printemps est plus timide. Pour la petite histoire, je suis passé à deux doigts de le jeter à la poubelle en 2015 car il n’avait aucun intérêt. Je l’ai rempoté et laissé une dernière chance en 2016 où il a littéralement explosé en taille et en coloration. La plante est vigoureuse et produit un bon nombre de pièges dans l’année.
  • A l’ouverture, les pièges sont verts veinés de rouge. Mais, si la luminosité est suffisante, ils se colorent vivement d’un rouge plus ou moins intense au mois de Décembre comme le montre les photos ci-dessous. Les pièges restent bien vivants jusqu’au milieu de l’hiver, c’est un plaisir assez exceptionnel en cette saison ! La fleur est d’un rouge vif somptueux.
  • Le nom « Guirlande » n’est pas encore fixé. Je cherchais un nom en rapport avec Noël étant donné qu’il est au maximum de sa coloration rouge et blanche en Décembre.

 

Photos

Au moment de l’ouverture, les pièges sont verts clair
Hebergeur d'image

L’action du froid et du soleil colore les pièges
Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Jusqu’à devenir complètement rouges !
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image

La fleur
Hebergeur d'image

 



 

Sarracenia « Mojito »

 

Description

  • Cet hybride peut atteindre une taille importante et produit de nombreux pièges vert clair, jaunâtre durant l’année, à la fois au printemps et en automne. Les deux poussées de croissance sont bien marquées et produisent des pièges différents. Au printemps, les urnes sont larges et hautes, de couleur verte clair et peuvent laisser apparaître une belle tâche rouge au niveau de la gorge (comme S. flava var rugelii) si les conditions de températures et de luminosité sont optimales (ça n’arrive malheureusement pas tous les ans). En automne, les pièges sont plus petits, délicats, montrant régulièrement une petite vague au niveau des lèvres, la coloration tire plus sur le jaune anis et les ocelles blanches sont bien visibles. La fleur est d’un jaune profond, de belle taille et apparaît au printemps.
  • Tout d’abord considéré comme une autopollnisation de Sarracenia x moorei H12A (green and white), je pense de plus en plus qu’il peut en fait s’agir d’un hybride plus complexe. La forme du piège peut parfois rappeler celle de S. alata et les fleurs sont de couleur jaune vif comme S. flava. De plus, la large tâche rouge qui peut apparaître dans la gorge peut faire penser à un back-cross avec un flava, même s’il n’est absolument pas impossible que ce soit effectivement un x moorei F1. Néanmoins, n’ayant pas effectué un suivi de ce clone et par soucis de facilité, il est préférable de le nommer simplement par son nom.

 

Photos

Printemps

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

été

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

 

automne

Hebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'image

La fleur

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image



 

Enjoy !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s