Polylepis tarapacana – L’arbre des conditions extrêmes

Polylepis tarapacana

 

Hebergeur d'imageHebergeur d'imageHebergeur d'imagePhotos 1 à 3 – Individus d’âges différents de Polylepis tarapacana

 

Le Polylepis tarapacana est un des arbres emblématiques des écosystèmes alpins boliviens. Il forme la forêt la plus haute de la planète, perchée entre 4000 et 5000 mètres d’altitude dans le parc national du Sajama, encerclant ainsi le volcan du même nom, plus haut sommet de Bolivie (voir photo 4).

Hebergeur d'imagePhoto 4 – forêt de Polylepis tarapacana encerclant le gigantesque volcan Sajama culminant à 6540m d’altitude

 

Comme nous pouvons le voir sur les photos ci-dessous, ils poussent de manière éparse car chaque individu est en compétition avec les autres pour les rares ressources en eau (voir photo 5). Ils grandissent en compagnie d’Azorella compacta, une gigantesque plante en coussin qui peut vivre plusieurs milliers d’année (voir photos 6 & 7). Le Polylepis a lui aussi un développement très lent.

Hebergeur d'imagePhoto 5 – différents individus bien espacés les uns des autres formant la forêt de Polylepis tarapacana.
Hebergeur d'image
Hebergeur d'imagePhotos 6 & 7 – Polylepis tarapacana en compagnie d’Azorella compacta, une plante en coussin dure comme de la pierre qui peut vivre plusieurs milliers d’années.

 

A ces altitudes, la plante subit beaucoup de contraintes, ce qui explique pourquoi peu d’espèces arrivent à pousser dans cet écosystème. Les radiations solaires sont particulièrement puissantes et il peut faire 50°C en plein soleil, il gèle toutes les nuits (parfois les température peuvent tomber à -15°C en saison sèche), il ne pleut que très rarement et uniquement en saison des pluies, enfin le sol est presque complètement minéral, sans matière organique pour nourrir les végétaux.

Néanmoins, le Polylepis tarapacana est adapté à ces conditions extrêmes. Son écorce de couleur rouge translucide filtre la lumière et est disposée en plusieurs couches friables, si bien qu’il a été surnommé « l’arbre de papier » (voir photos 8 à 10). Sa sève contient des sucres pour ne pas geler et faire éclater les vaisseaux conducteurs, ses feuilles sont petites et duveteuses pour se protéger du soleil et du froid (voir photo 11) et enfin, il produit beaucoup de rejets au niveau de ses racines afin de se protéger du vent à la manière d’un coussin géant (voir photos 12 & 13).

Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Hebergeur d'image
Photos 8 à 10 : écorce spéciale de Polylepis tarapacana.

 

Hebergeur d'imagePhoto 11 : fleur et feuilles duveteuses de Polylepis tarapaca
Hebergeur d'image
Hebergeur d'imagePhotos 12 & 13 : rejets formés par Polylepis tarapacana

 

Il semblerait qu’autrefois, cet arbre peuplait tout l’altiplano bolivien. Néanmoins, les populations locales l’auraient beaucoup utilisé pour se chauffer ou pour des constructions étant donné qu’il n’y avait pas d’autres ressources en bois. Aujourd’hui, on le retrouve très en altitude et dans des zones protégées, probablement car l’Homme ne peut pas accéder à ces zones, ou difficilement. Moins perturbé par les Hommes, il semble recoloniser doucement les écosystèmes plus bas en suivant les petits cours d’eau formés durant la saison des pluies. Néanmoins, son développement étant très lent et son écologie peu voire pas du tout étudié, nous ne savons pas encore si les populations sont réellement en train de grandir.

Hebergeur d'image
Hebergeur d'imagePhotos 14 & 15 : Faune et flore du parc national du Sajama.
Hebergeur d'imagePhoto 16 : Polylepis tarapacana et le volcan Sajama en arrière plan.
Publicités

2 réflexions au sujet de « Polylepis tarapacana – L’arbre des conditions extrêmes »

  1. Ping : Les plantes des écosystèmes alpins secs tropicaux en Bolivie | PhagoPhytos

  2. Ping : Phagophytos fête ses deux ans !! | PhagoPhytos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s