Projets 2016 – Potager, massif d’automne et plantes carnivores.

Bonjour à toutes et à tous,

 

Comme chaque année, j’ai tout plein de nouveaux projets en tête dans le but d’améliorer l’esthétique et la biodiversité du jardin familial. Ayant été absent l’an passé durant le printemps, mes projets de prairie naturelle et de massif à plantes aromatiques n’ont pas pu voir le jour ou ont été un échec. Cette fois-ci, je serai présent et pourrai me consacrer pleinement à ces activité quelques peu chronophages.

Voici les nouveaux projets.

 

Potager

Cela fait quelques années que je veux faire un petit potager, tout d’abord pour pouvoir manger des fruits et légumes de qualités et provenant du jardin, mais aussi parce que je trouve qu’il est important de savoir comment faire pousser des plantes comestibles. Le but pour cette année serait de consacrer une petite partie du jardin à cet effet afin de tester diverses variétés et de me faire une idée de celles qui poussent le mieux.

J’ai donc choisi un endroit relativement ensoleillé (probablement la zone qui reçoit le plus de lumière) entre les deux tourbières aménagées. La longueur de la parcelle serait d’environ 2 mètres (plutôt 2,50m en fait) et sa largeur 1,50m. Vous pouvez voir sa situation dans l’image ci-dessous.

Hebergeur d'image

Concrètement, sa réalisation commencera durant le mois de Mars avec un ajout de drainant, de compost et de fumier à la terre du jardin, préalablement retournée et aérée pendant quelques semaines. L’idée est bien évidemment de ne pas ajouter d’engrais artificiels ni d’autres intrants (à part peut être de l’anti-limace).
Le potager sera divisé en plusieurs zones comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous. Le terrain étant légèrement en pente, les zones B et D seront les plus humides et accueilleront les espèces qui nécessitent plus d’eau. Il est exposé en plein Sud, cela signifie que les plantes les plus grandes devront être au fond (A & B) et les plus petites devant.

Hebergeur d'image

Côté espèces, la zone A accueillera des poivrons, la B des tomates, la C un mélange d’ail et d’oignon (le substrat sera plus drainé dans cette zone), la D des salades, la E des fraises et la F probablement des radis.

Cette année « test » permettra d’identifier les plantes qui poussent le mieux et d’améliorer le potager l’année prochaine, notamment en y ajoutant des Fabaceae (ou légumineuses) qui ont la capacité de fixer l’azote atmosphérique puis de le libérer dans le sol nourrissant ainsi les autres plantes.

 

Massif automne

Le fond du jardin familial est légèrement ombragé à cause d’une plante grimpante particulièrement robuste et à la croissance fulgurante. Mon essaie de prairie naturelle dans cette zone n’a été qu’un demi échec, les plantes ont bien poussé mais cela ne ressemblait pas à un écosystème « naturel ». Du coup cette année, je change complètement d’idée.

L’idée est d’avoir un joli massif fleuri en fin d’été et en automne, au moment où toutes les autres plantes et fleurs commencent à faner. Cela commencera par dégager le terrain des plantes de prairie, couper la plante grimpante, au moins en partie, et tailler les arbres pour libérer de la lumière supplémentaire. La tourbière située juste à la droite de ce massif m’empêche d’y incorporer des plantes de taille trop importante pour ne pas trop ombrager les plantes carnivores. Ses dimensions seront d’environ 2,50m x 2,50m.

Hebergeur d'image

Voici donc le plan prévu pour ce massif, qui pourra être modifié en fonction de la disponibilité et du prix des plantes qui doivent le constituer. La Festuca glauca est une petite graminée d’environ 30 à 40cm de hauteur et de couleur bleue grise. A côté de celle-ci se trouvera une petite Aster sp aux fleurs bleues (x frikartii ou dumosus « blue ») et au-dessus un Rubdeckia (fulgida ou hirta) de taille moyenne aux fleurs jaunes. L’Imperata cylindrica « Rubra » est une graminée aux feuilles dorées qui tournent au rouge en fin de saison et mesure 50 à 60cm de hauteur. Enfin, au fond du massif seront plantés un pied de Dahlia aux fleurs rouges et doubles d’environ 1m de hauteur et quelques Helianthus tout autours pour donner un aspect « désordonné » au massif.

 

Tourbière et bacs de Sarracenia

Dans la continuité des projets de l’an passé, la refonte de la seconde tourbière est programmée pour ce printemps ou cet automne. Cela fait environ 8ans qu’elle n’a pas été modifiée ; le substrat commence à s’appauvrir et contient une véritable jungle de Sarracenia où il est difficile pour une plante de croître correctement (beaucoup ont d’ailleurs péri étouffées). Le but serait de créer une tourbière aménagée plus naturelle, avec un coin réservé aux Utricularia aquatiques, de la sphaigne vivante et pas plus d’une dizaine d’hybrides vigoureux de Sarracenia.

De plus, dans l’optique de libérer de l’espace dans la serre pour la multiplication, un coin spécial du jardin (entre le potager et la première tourbière) sera consacré aux bacs d’espèces pures de Sarracenia.

 

Mise à jour de la mare et de la rocaille

N’ayant pas pu m’occuper de la mare et de la rocaille l’année dernière, je dois impérativement faire une petite mise à jour des plantes vivantes. Dans la mare, certaines graminées ont énormément poussé et malgré plusieurs tailles successives cet été, elles ont tendance à étouffer les autres plantes. J’ai donc dans l’idée de les enlever de la mare et de les remplacer par d’autres espèces des marais (orchidées par exemple.). Dans la rocaille, j’espère être en mesure cette année d’y ajouter la dernière plante prévue depuis le commencement : un Opuntia rustique et rampant.

 

 

Enjoy !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s